[cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec Laure Leroy

Zulma est une maison d’édition principalement dédiée à la littérature contemporaine, française et internationale, fondée en 1991 par Laure Leroy et Serge Safran. Les livres des éditions Zulma se reconnaissent au premier coup d’œil. A leurs couvertures bien sûr, qui se déclinent en couleurs et en formes subtiles depuis 2005 grâce au « flair » de Laure Leroy et au talent du graphiste David Pearson. Seulement douze livres par an sont édités et traduits.

 

© B. Junger

 

Continuer de lire « [cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec Laure Leroy »

Publicités

[cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec David Meulemans

Les Editions Aux forges de Vulcain sont nées en 2010. Elles publient des romans, des essais, des études, des livres d’art, des livres numériques, d’ici et d’ailleurs. Elles ont choisi de se placer sous la figure de Vulcain. Selon la légende, Vulcain a forgé le bouclier de Mars, le trident de Neptune, le char d’Apollon. Dans l’assemblée des dieux, il n’est certes ni le plus fort, ni le plus beau ; mais parce qu’il a donné aux autres le moyen de leur puissance, il est le plus nécessaire. Les Éditions Aux forges de Vulcain forgent patiemment les outils de demain. Elles produisent des textes. Elles ne croient pas au génie, elles croient au travail. Elles ne croient pas à la solitude de l’artiste, mais à la bienveillance mutuelle des artisans. Elles espèrent plaire et instruire. Elles souhaitent changer la figure du monde. David Meulemans, né en 1978, normalien, a abandonné l’enseignement de la philosophie pour créer cette maison d’édition.

© Isabelle Louviot

Continuer de lire « [cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec David Meulemans »

[cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec Sabine Wespieser

Les éditions Sabine Wespieser ont été fondées en 2001. C’est une maison d’édition littéraire indépendante, qui édite des textes de fiction, français et étrangers.
Elle privilégie une politique d’auteurs : Léonor de Récondo, Vincent Borel, André Bucher, Michèle Lesbre, Jean Mattern, Diane Meur, Zahia Rahmani, Tariq Ali, Duong Thu Huong, Nuala O’Faolain, Tákis Theodorópoulos. Elle compte environ 140 titres pour plus d’une soixantaine d’auteurs début 2015. Sabine Wespieser a fait le choix de ne pas avoir de collections car elle affirme que les livres qu’elle édite sont ceux qui lui plaisent : les diviser n’aurait pas de sens.
Tous les livres sont au format 14 × 18 cm, c’est-à-dire à la même hauteur qu’un format poche (qui mesure 10 × 18 cm), mais plus long, ce qui le fait ressortir d’une étagère.

CR Olivier Dion pour Livreshebdo

Continuer de lire « [cycle Littératures européennes et édition] : Rencontre avec Sabine Wespieser »

[cycle] : Littératures européennes et édition : quels enjeux aujourd’hui ?

Publier de la littérature européenne aujourd’hui en France est un petit challenge en soi. En effet, le secteur littérature étrangère est largement trusté par la littérature américaine. Cette année sur les 567 romans publiés pour la rentrée littéraire de septembre, 381 étaient français, 186 étrangers, une très grande partie pour la littérature anglophone proche des 60% et 40 % pour le reste du monde.  Et … Continuer de lire [cycle] : Littératures européennes et édition : quels enjeux aujourd’hui ?

Velibor Čolić, à bord du « Strasbourg Omnibus »

Velibor Čolić, auteur de Sarajevo Omnibus et de Manuel d’exil (Gallimard, 2012/2016), sera à Strasbourg pour les Bibliothèques Idéales le samedi 16 septembre à 17h, en salle de conférence de la médiathèque André-Malraux. Lui et son complice, l’écrivain Abdourahman Waberi, évoqueront pêle-mêle leurs parcours, les migrations d’hier et d’aujourd’hui, et bien d’autres sujets. Avant cette rencontre à ne pas rater, Velibor promenait déjà son 1,95m dans nos … Continuer de lire Velibor Čolić, à bord du « Strasbourg Omnibus »

Chrystalla nous invite à Chypre

Le tram aux couleurs des plages de Chypre, vous l’avez sûrement déjà croisé ? Tentant non ? C’est que Chypre est à l’honneur depuis quelques mois à Strasbourg. Le 8 avril dernier la médiathèque André Malraux accueillait la troupe du théâtre de Chypre pour une représentation de la pièce du dramaturge allemand  Volker Ludwig jouée dans les années 1970 à Berlin, Une fête chez Al-Nouri. Emotion … Continuer de lire Chrystalla nous invite à Chypre

Guerre d’Espagne, Galice, polar : Marianne, les livres et l’Espagne

marianne 2

Autrefois documentaliste à Metz, Marianne vit en Espagne depuis 25 ans, et elle nous parle de littérature galicienne et de la guerre civile dans les romans et les BD espagnols d’aujourd’hui.

Marianne, peux-tu te présenter ?

J’habite en Espagne depuis maintenant 25 ans ! Je suis arrivée  en Galice, région qui se situe à l’ouest de la Péninsule ibérique, juste au nord du Portugal, pour occuper un poste de lectrice de français à l’École Normale d’Ourense.

galiceJ’ai enseigné ensuite le français à la Faculté de Traduction et d’Interprétation de Vigo. Puis j’ai réussi le concours d’instituteurs et  découvert une nouvelle  passion : enseigner à des enfants de 6 à 12 ans. Les débuts n’ont pas été faciles surtout en ce qui concerne la langue car ici en Galice, les gens parlent deux langues officielles, le l’espagnol et le galicien. Ma première difficulté a été d’apprendre cette langue et surtout de la pratiquer quotidiennement dans mon école.

J’alterne mes lectures en français, en espagnol et en galicien. J’aime découvrir de nouveaux auteurs surtout ceux de Galice. Quelques-uns sont traduits en français depuis longtemps comme Gonzalo Torrente Ballester (La saga/fuga de J.B.), 9782868696489 Camilo José Cela, prix Nobel de littérature en 1989 (La ruche, La famille de Pascual Duarte).cela

La littérature galicienne actuelle est très riche mais malheureusement peu connue au-delà des frontières car peu traduite contrairement aux auteurs catalans comme Carlos Ruiz Zafón, Manuel Vázquez Montalbán ou encore Eduardo Mendoza.

En langue castillane, mes préférences vont aux auteurs qui retracent l’histoire de la guerre civile, thème qui intéresse une génération d’auteurs de plus en plus nombreux, parmi eux :  Almudena Grandes, Víctor del Árbol et Dulce Chacón.

Continuer de lire « Guerre d’Espagne, Galice, polar : Marianne, les livres et l’Espagne »

L’été où j’ai appris le français #7 : Amine

Amine a bien l’intention de lire un jour Albert Camus, né et encore bien vivant à Annaba à l’Est de son pays, l’Algérie. En attendant il a d’autres lectures, en français et en arabe, l’une d’elles à d’ailleurs bouleversé sa vision du Sahara. Après nous avoir plongés dans des horizons très divers, voilà notre série de l’été qui s’achève sur un paysage de dunes…   Continuer de lire L’été où j’ai appris le français #7 : Amine

L’été où j’ai appris le français #6 : Olga

Avec Olia – oui c’est avec son diminutif qu’elle préfère qu’on l’appelle -, on redécouvre nos classiques  ! Les grands classiques russes tout d’abord, puisque c’est de Russie qu’elle vient. D’autres aussi, en particulier d’un auteur anglais qui est né en France et qui a été un de nos coups de cœur de l’été… vous suivez ? En tout cas si Olga pouvait apprendre toutes … Continuer de lire L’été où j’ai appris le français #6 : Olga

L’été où j’ai appris le français #5 : Valeria

Valeria avait déjà traversé l’Atlantique pour venir améliorer son français, mais à l’autre bout de la France, pas si loin des paysages maritimes du roman qui l’a tant marquée. Auteurs latino américains incontournables vs vague fantasy ? Elle nous rappelle combien la littérature aussi est mondialisée. Quel été au bord des docks !   Continuer de lire L’été où j’ai appris le français #5 : Valeria