L’été où j’ai appris le français #6 : Olga

en cartAvec Olia – oui c’est avec son diminutif qu’elle préfère qu’on l’appelle -, on redécouvre nos classiques  ! Les grands classiques russes tout d’abord, puisque c’est de Russie qu’elle vient. D’autres aussi, en particulier d’un auteur anglais qui est né en France et qui a été un de nos coups de cœur de l’été… vous suivez ? En tout cas si Olga pouvait apprendre toutes les langues elle lirait tout en langues originales.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s