Lectures d’été au Portugal

De Fernando Pessoa (1888-1935) on connaît les poèmes, Le livre de l’intranquillité, la découverte incroyable après sa mort d’une malle comportant plus de 27000 textes publiés progressivement.

De Lisbonne, on connaît ses sept collines, ses montées tortueuses, ses vues sur le Tage, les façades recouvertes d’azulejos, la Tour de Bélem et le monastère des Hyéronymites tout proche.

Continuer de lire « Lectures d’été au Portugal »

Publicités

Lectures d’été en Grèce

Tout a commencé avec

Lawrence Durrell

et l’île de Prospero

 

Continuer de lire « Lectures d’été en Grèce »

[Prix européen du roman d’amour] : le roman espagnol

 

« Una novela en la mejor tradición de su género, con amor, intriga, emoción y personajes audaces en los tiempos turbulentos de la Guerra Civil Española y de la Segunda Guerra Mundial en Europa. » (Mario Vargas Llosa)

Continuer de lire « [Prix européen du roman d’amour] : le roman espagnol »

[Prix européen du roman d’amour] : le roman allemand

    « Eine fesselnde, berührende, traurige Geschichte, die den Leser aber nicht traurig entlässt. » (Claudio Armbruster. ZDF)   Le Goethe Institut a choisi le roman du jeune allemand Benedict Wells. Lors de la soirée de lancement du Prix européen du roman d’amour qui s’est déroulé le 7 février 2019 à la médiathèque Malraux, la présentation du roman a été faite avec humour et finesse, deux … Continuer de lire [Prix européen du roman d’amour] : le roman allemand

Hildegarde, Mary, Agathe : des femmes du passé toujours inspirantes

Trois conseils de lecture en cette journée de 8 mars, 3 romans au fil de l’histoire de l’émancipation des femmes.   Hildegarde de Bingen, figure totale du Moyen-Age européen Une grande figure régionale et universelle pour commencer : Hildegarde de Bingen, abbesse, scientifique, poétesse et compositrice, déborde des limites du 12è siècle et de la vallée Rhin et continue d’inspirer femmes et hommes. Léo Henry, … Continuer de lire Hildegarde, Mary, Agathe : des femmes du passé toujours inspirantes

[cycle] : Littératures européennes et édition : quels enjeux aujourd’hui ?

Publier de la littérature européenne aujourd’hui en France est un petit challenge en soi. En effet, le secteur littérature étrangère est largement trusté par la littérature américaine. Cette année sur les 567 romans publiés pour la rentrée littéraire de septembre, 381 étaient français, 186 étrangers, une très grande partie pour la littérature anglophone proche des 60% et 40 % pour le reste du monde.  Et … Continuer de lire [cycle] : Littératures européennes et édition : quels enjeux aujourd’hui ?

Jane et moi

Jane Austen résonne pour moi comme un grand nom de la littérature classique anglaise. Un monument littéraire avec ses romans que l’on évoque volontiers au détour d’une conversation. Le bi-centenaire de sa mort que l’on célèbre cette année et je dois le reconnaître, la réminiscence du sourire ravageur de Darcy (alias Colin Firth)  dans le film « Orgueil et préjugés » m’ont donné envie d’en savoir plus. … Continuer de lire Jane et moi

Ceci n’est (presque) pas un top 2016

En décembre, le club des lecteurs a laissé les tops des meilleurs romans aux magazines pour poursuivre ses échanges autour des lectures personnelles des uns et des autres. Nous voici à circuler d’Espagne en Italie en passant par la Tasmanie, à sinuer entre faits divers, impostures, fiction et véritables récits de vie pour finir par un recours aux classiques avant de partir en forêt ! … Continuer de lire Ceci n’est (presque) pas un top 2016

L’été où j’ai appris le français #4 : Nicole

Venue d’Haïti, Nicole nous conseille des auteurs de son pays – vous connaissez sûrement le plus célèbre, celui dont les titres semblent déjà tout un roman ! – et des auteures bien sûr, car elle s’intéresse de près à la question féminine. Peut-être aura-t-elle eu le temps de faire une petite visite à la médiathèque Olympe de Gouges dont le nom lui a fait si plaisir !   … Continuer de lire L’été où j’ai appris le français #4 : Nicole

David Bowie donne envie de lire

  Avec la disparition de David Bowie, ce n’est pas uniquement le monde musical qui a perdu une grande figure. Le monde du livre aussi. Sur les blogs, clubs de lectures et communautés littéraires qui fleurissent sur internet, de nombreux hommages ont été fait à ce “Lecteur vorace“ qui s’était engagé en pour la promotion du livre. En 1987, il posait avec L’idiot de Dostoievski pour … Continuer de lire David Bowie donne envie de lire