La quête d’un frère : A propos de « Summer » de Monica Sabolo

En décembre dernier, nos connaisseurs se sont laissés entraîner par la quête personnelle de Benjamin, entre thriller et récit poétique, dans Summer de Monica Sabolo.

Lors d’un pique-nique estival au bord du Lac Léman, Summer, une jeune fille de 19 ans,  disparaît sous les yeux de Benjamin, son frère cadet agé de 14 ans. Vingt-cinq ans plus tard, Benjamin ne s’est jamais remis de cette disparition. Hanté par le souvenir de sa sœur,  il décide de résoudre le mystère de cette disparition. Qu’est-il arrivé à Summer ?

Un monde très lisse

Les maisons bourgeoises, avec accès privatif au lac, abritent de beaux enfants entourés par des mères aimantes et exceptionnelles et protégés des aléas du monde extérieur par des pères héroïques : tout y est lisse, feutré et brillant à l’instar des bateaux Riva au pont d’acajou vernis qui parcourent le lac de Genève (appelé aussi Lac Leman). Dans ces cocons feutrés, la distance est de mise par rapport aux émotions : ni honte ni chagrin ne semblent y avoir leur place. La convention y surpasse l’individu : il faut sauver les apparences … Dans le confort de ses villas, la bourgeoisie suisse n’est-elle pas tenue par ses secrets.

Une famille qui brille

Issue de la haute bourgeoisie de Genève,  la famille Wassner attire les regards : le père est un avocat riche et célèbre ;  la mère d’une beauté française digne d’une star du cinéma ; et Summer, une sublime jeune fille blonde de 19 ans. « Dans la famille Wassner, je demande le fils » : Benjamin, adolescent timide, adore son aînée. Benjamin ne s’accorde pas avec ce milieu miroitant et brillant, restant à la surface des choses et misant tout sur les apparences. Sa mémoire rejoue sans cesse le jour fatidique mais rien ne le met sur la voie de Summer. Sa culpabilité grandissante et sa soufffrance vont le pousser à terminer l’enquête : rien ne l’arrêtera alors dans sa quête de la vérité.

Le lac, un personnage à part entière

Quant au Lac Léman, dont les eaux font plus de victimes en noyade individuelle que la Méditerranée : couleurs de l’eau, eaux troubles ou paisibles, odeurs, vents en font un personnage à part entière. Face à la bourgeoisie conventionnelle, le lac va permettre à Benjamin d’aller au-delà de sa culpabilité, ses peurs, ses cauchemars par attachement pour Summer.

Ce roman a été sélectionné pour le Goncourt.

Pour en savoir plus :

https://www.telerama.fr/livres/summer,161664.php

https://www.lexpress.fr/culture/livre/summer-le-lac-d-enfer-de-monica-sabolo_1940717.html

https://www.onlalu.com/livres/roman-francais/summer-monica-sabolo-28877

 

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s