My baby just wrote me a letter*

Qui n’a pas éprouvé une émotion intense en recevant une lettre (non, un courrier des impôts, ça ne compte pas). Un mot de l’être aimé et vous lâchez tout pour venir le rejoindre, ce ne sont pas les *Box Tops qui diront le contraire.

Ceci dit, l’auteur de la missive n’est pas en reste, comme dans ce poème d’Anna Akhmatova.

Cette lettre, ami, ne la froisse pas ;

Tâche de la lire, amour, jusqu’au bout

J’en ai assez d’être une inconnue,

D’être sur ta route une étrangère.

Non, pas ces yeux-là, pas cette colère !

Je suis à toi, je suis celle que tu aimes.

Je ne suis ni bergère, ni reine,

Et, à coup sûr, tout sauf une nonne…

Dans cette robe grise de tous les jours,

Sur ces talons usés…

Comme avant mon étreinte brûle,

Et mes grands yeux disent la peur.

Cette lettre, ami, ne la froisse pas,

Le mensonge est de toujours ; ne pleure pas.

Mets-la dans ta pauvre musette,

Mets-la, s’il te plaît, tout au fond.

Anna Akhmatova

N’oubliez pas, lisez de la poésie !

couv anthologie poetes russes XX siecle gallimard

poème extrait de l’anthologie L’horizon est en feu : cinq poètes russes du XXe siècle. Gallimard.

 

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s