La musique de l’au-delà

Parfois, les hasards de parution font se croiser des héros qui se ressemblent ; il en est ainsi des romans de Benjamin Wood, Le complexe d’Eden Bellwether, et de Willem Jan Otten, Un homme pour ouï dire.    

image image2

Deux musiciens, aux pouvoirs surnaturels : la musicothérapie par l’hypnose pour l’un, la vie après la mort pour l’autre. Génie et folie pour l’un, chimie émotionnelle aux résonances infinies entre un défunt et ses proches pour l’autre, au final, une jolie variation du temps.

Les ressemblances s’arrêtent là ; l’humour caustique à la flamande de Willem Jan Otten ne croise pas le tragique shakespearien de Benjamin Wood

Musique et paranormal ; y aurait-il un lien ? Ou est-ce un signe de l’au-delà ?

Playlist romans :

Johann Mattheson – Air

Johann Sebastian Bach – Piano Concerto N°1 in D minor VWW 1052 Mvt 1

La sélection de nouveautés de décembre ici.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s